Join Us

                    

Links

Image result for house of kin

2017 Hospitality Suite Supporters

 

 

 

 

 

L’avenir de la politique sur les espèces en péril : une question de crédibilité

Date published: 
Wednesday, September 13, 2017

 

La Coalition forestière de l’Ontario soutient que les arguments fondés sur les faits

devraient l’emporter sur un discours teinté d’émotivité

 

Une coalition qui regroupe des dirigeants municipaux, des chambres de commerce, des syndicats et le secteur forestier sonne l’alarme : le projet de politique provinciale sur les espèces en péril menacera certains emplois dans les régions rurales et du Nord de l’Ontario.

La Coalition forestière de l’Ontario a demandé à plusieurs reprises que le ministère des Richesses naturelles et des Forêts (MRNF) consulte les municipalités, les communautés autochtones et les chefs de file de l’industrie pour contrer l’impact que la politique proposée en matière d’espèces en péril aura sur le secteur forestier.

« Bien qu’au départ l’AMNO ait jugé que le gouvernement faisait complètement fausse route en ce qui avait trait à la Loi sur les espèces en voie de disparition, ses membres apprécient sincèrement l’annonce faite par la ministre McGarry à l’effet que le projet de politique sera suspendu. En ce moment, nous sommes de plus en plus préoccupés car, en dépit de la suspension de cette politique, des plans qui auront un impact négatif sur l’industrie forestière et sur ceux qui dépendent d’un secteur dynamique pour subvenir aux besoins de leurs familles sont en cours » a déclaré Mme Wendy Landry, présidente de l’AMNO et mairesse de Shuniah.

Mme Landry a fait part des préoccupations exprimées par un électeur de la région. « Un entrepreneur forestier de ma communauté vient d’investir plus de 6 millions de dollars dans l’achat d’équipement, dans l’augmentation de ses effectifs et dans l’infrastructure. Pour lui, il est clair que la politique proposée en matière d’espèces en péril aura un effet dévastateur sur la disponibilité de la fibre de bois dans notre région, la force vive de son entreprise, sur ses employés et sur les familles soutenues par ces importants emplois. »

Récemment, la ministre des Richesses naturelles et des Forêts, Mme Kathryn McGarry, a annoncé qu’avant de finaliser la politique sur les espèces en péril son ministère doit parvenir à une meilleure compréhension des impacts du changement climatique, des effets cumulatifs de toute l’activité sur un territoire vaste et dynamique, ainsi qu’à une bien meilleure appréciation des répercussions socioéconomiques.

De dire M. David Canfield, maire de Kanora : « Nous avons bien accueilli cette nouvelle du ministère des Richesses naturelles et des Forêts. Nous demeurons toutefois préoccupés par le fait que des arguments axés sur une campagne et teintés d’émotivité continueront d’orienter le processus. Le MRNF choisit de ne pas tenir compte d’arguments crédibles, fondés sur des faits qui leur sont présentés par des gens qui ont travaillé sur les terres depuis de nombreuses années et par les propres chercheurs du ministère. À titre d’exemple, le MRNF a investi 11 millions de dollars dans une recherche portant sur les caribous qui a révélé que l’aire de répartition des troupeaux de caribou des bois n’a pratiquement pas changé depuis les années 1950. »

Le président de la FMNO et maire de Kapuskasing, M. Al Spacek, a émis des commentaires du même ordre. « Les décisions relatives à cette politique doivent être éclairées par les personnes qui en seront le plus touchées. On ne peut considérer crédibles les arguments mis de l’avant par des groupes d’intérêts spéciaux et par ceux qui ne risquent pas leur peau. Il s’agit de notre territoire et nous méritons d’avoir notre mot à dire dans les politiques qui le gouverne. »

La PDG de l’AIFO, Mme Jamie Lim, a conclu en ces termes : « Si nous voulons vraiment renforcer notre secteur forestier et consolider la classe moyenne, la politique gouvernementale doit appuyer les activités actuelles et favoriser un accès constant, fiable et abordable à la fibre de bois. L’avenir de 57 000 personnes qui travaillent directement dans ce secteur et des familles de celles-ci dépend de l’élaboration d’une bonne politique. »

Au sujet de la Coalition forestière de l’Ontario

La Coalition forestière de l’Ontario est une organisation de base qui veille à ce que les politiques du gouvernement appuient la résurgence continue du secteur forestier renouvelable de l’Ontario, le maintien d’emplois à plein temps dans le secteur forestier, la transition vers une économie pauvre en carbone, et les trois piliers de la durabilité.

- 30 -

 

Renseignements :

Mme Wendy Landry 

Mairesse de Shuniah

Présidente de l’AMNO

807 626-6686

 

M. Al Spacek

Maire de Kapuskasing

Président de la FMNO

705 335-0001 

M. David Canfield

Maire de Kenora

807 468-1115 

Mme Jamie Lim

PDG de l’AIFO

(416) 368-6188

 

Website design by: Media Concepts inc.